Le Graal de Google

Le Graal de Google

Le Graal de Google

Ou comment Google, un Gafa, l’une des plus grosses firmes mondiales, a recruté une équipe multidisciplinaire de scientifiques (anthropologues, sociologues, …) pendant 3 ans afin de répondre à une seule question ?

Comment constituer l’équipe la plus performante ?

Google, ROI de la data, a bien évidemment passé au crible toutes les données liées à l’expérience, aux études, aux écoles, … SANS RESULTAT

L’équipe de chercheurs indépendants a par la suite suivi 200 équipes différentes pendant 3 ans !

Des résultats pas si étonnants

Leur hypothèse première s’est tournée autour de deux axes :
– Le niveau d’affinité entre les membres de l’équipe
– L’absence de personnalités pathologiques

Cette hypothèse n’a pas été validée

En étudiant les comportements individuels et collectifs, les chercheurs ont identifiés deux comportements en corrélation directe avec les niveaux de performance des équipes :

Un partage de la parole et un fort niveau d’empathie

Autrement dit, chaque membre s’exprime librement, il n’y a pas de dominance, ou un petit cercle décidant pour le reste du groupe. Les rôles de leader tournent en fonction des compétences de chacun. Et tous les membres du groupe ont une forte empathie, capable de décrypter les émotions des autres membres.

La sécurité psychologique

Les équipes les plus performantes ont créé un climat de confiance permettant à chaque membre d’exprimer ses idées, sa créativité et son leadership. Les chercheurs parlent de « sécurité psychologique ».

La recette magique

Ce climat se développe par un fort niveau d’écoute, de respect et d’empathie.

S’ajoute à cela :

Une nécessaire fiabilité des membres, créant la confiance

Une clarté des rôles et des objectifs de chacun

Un sens aux missions de l’équipe

L’impact de l’équipe dans les résultats de l’entreprise

Une conclusion personnelle

A l’heure ou la cohésion des groupes basée sur l’extra-professionnel, les teams building, les affinités, la startup attitude … fait référence, cette étude démontre l’inverse : l’affinité n’est pas la clé. Mettre un niveau de respect et de responsabilisation élevé est l’ingrédient principal pour rendre une équipe performante. Il faut évidement ajouter du sens pour la motivation et de la transparence pour la cohérence.

L’investissement le plus rentable se porte sur l’intelligence émotionnelle, les qualités d’écoute et de leadership de chacun des membres de l’équipe.

Réagissez

Menu